Covid-19, quels impacts sur l’élevage ?

Quelqu’un hier me disait : « en surfant sur les sites, sans avis de Coronavirus, la vie paraît normale, les activités semblent continuer comme avant ». Cette réflexion m’a interpellée, chaque secteur à ses restrictions, y compris celui de l’élevage.

Voici ce que le Conseil National a décidé : L’achat d’animaux n’est possible que sur rendez-vous. Les visites ne sont pas autorisées. Les contacts doivent se faire par téléphone, visioconférence, etc. Les chiots et les chatons peuvent aller chez leurs nouveaux propriétaires à partir de l’âge prévu par la législation sur le bien-être des animaux ; le nouveau propriétaire est autorisé à venir chercher son animal, pour autant que les contacts soient limités au strict minimum (le propriétaire se déplaçant seul), sur rendez-vous exclusivement, et que la distance sociale soit respectée.
Ce texte s'applique à l'ensemble des éleveurs (particulier, occasionnel ou commerçant) qui pourra recevoir le futur propriétaire à partir du moment où le chiot est identifié et âgé de 8 semaines.

Il est évidemment interdit d’emmener une chienne chez un mâle extérieur pour une saillie et d’importer ou exporter un chiot.

Depuis le début du confinement, vous êtes très nombreux à chercher un chiot. En temps normal, pour avoir un chien en bonne santé, équilibré, il faut souvent être patient. Aujourd’hui, la demande est telle que certains ‘marchands de chien’, n’hésitent pas à augmenter leur tarif, voire à le tripler. Soyez donc vigilants.

Et puis, est-ce une si bonne période pour adopter un chiot ? Certes, vous avez plus de temps que d’habitude, mais le confinement empêche une bonne socialisation du chiot, va accentuer l’angoisse de la séparation et perturber le rythme du quotidien lorsque vous reprendrez une vie normale (travail, école).

Je vous souhaite un bon confinement et plus que jamais une bonne santé.

covid-border